Tendance – La Zoothérapie : quand l’animal soigne nos maux

 

 

Chiens, chats, poissons… Nous sommes littéralement accros ! En 2014, selon l’enquête FACCO/TNS SOFFRES, la France comptait quasiment autant d’habitants que d’animaux de compagnie, soit 63 millions de petites boules de poils (ou à plumes) recensées. Pourtant, au-delà de cette passion, rares sont les propriétaires de ces tendres compagnons à en connaître les véritables vertus thérapeutiques. Celles-ci sont pourtant tellement nombreuses que la médecine s’y intéresse de plus en plus pour prévenir ou soulager nos souffrances physiques ou psychologiques. Quand on dit que l’animal est le meilleur ami de l’homme…

Par Grégory Ardois-Remaud

 

 

Remontons un instant le fil du temps… Au IXè siècle dans la petite ville de Gheel en Belgique est mis en place une expérience inédite.  On décide, en effet, de confier la garde d’oiseaux à des malades pour qu’ils puissent retrouver un semblant de confiance en eux-mêmes à travers la responsabilisation qu’ils ont de ces volatiles. C’est ainsi que naît la zoothérapie (également connu sous le nom de médiation animale). Quelques siècles plus tard, c’est en France, cette fois-ci, que le vétérinaire Ange Condoret décide de mettre en contact des enfants ayant des troubles du langage, avec des animaux. Le but ? Favoriser une communication non verbale (olfactive, tactile…) en les stimulant pour aboutir finalement à un développement plus rapide de la parole… Les résultats sont prodigieux et la science commence enfin à regarder sans mépris, ni condescendance, cette thérapie aux bénéfices insoupçonnés. Ainsi, au fil des époques, à travers de nombreuses expériences, les animaux apparaissent comme de véritables alliés pour accompagner, soulager, accélérer les guérisons et même prévenir d’éventuels problèmes de santé. 

 

 

Les nombreux bienfaits des animaux de compagnie

 

D’ailleurs, ces bénéfices sont aussi possibles au quotidien. En effet, notre compagnon à poil ne se contente pas de réclamer des caresses ou sa ration quotidienne de croquettes. Par ses ronronnements (pour les chats) ou ses marques d’affection, il déclenche chez nous la sécrétion de sérotonine, la fameuse hormone du bonheur. De même, l’animal ressent nos émotions. Il se fait notamment plus câlin lorsque nous sommes tristes.

 

 

 

 

 

 

Ainsi, les propriétaires d’animaux de compagnie auraient d’ailleurs une meilleure santé psychologique. De mêmes, la zoothérapie au quotidien aurait aussi des effets sur notre cœur. Par exemple, selon différentes études, les propriétaires de chiens ou de chats vont jusqu’à 20% de moins chez le médecin que les autres. En effet, la présence d’un animal domestique dans une maison permettrait de diminuer le rythme cardiaque à tel point que pour le National Institutes of Health (Etats-Unis) qui a mené différentes expériences dans ce domaine a prouvé que  la possession d’un animal domestique diminue les risques de crise cardiaque.

 

 

La présence d’un animal domestique diminue les risques de maladie cardiaque

 

 

D’ailleurs, ces bénéfices sont aussi possibles au quotidien. En effet, notre compagnon à poil ne se contente pas de réclamer des caresses ou sa ration quotidienne de croquettes. Par ses ronronnements (pour les chats) ou ses marques d’affection, il déclenche chez nous la sécrétion de sérotonine, la fameuse hormone du bonheur. De même, l’animal ressent nos émotions. Il se fait notamment plus câlin lorsque nous sommes tristes. Ainsi, les propriétaires d’animaux de compagnie auraient d’ailleurs une meilleure santé psychologique. De mêmes, la zoothérapie au quotidien aurait aussi des effets sur notre cœur. Par exemple, selon différentes études, les propriétaires de chiens ou de chats vont jusqu’à 20% de moins chez le médecin que les autres. En effet, la présence d’un animal domestique dans une maison permettrait de diminuer le rythme cardiaque à tel point que pour le National Institutes of Health (Etats-Unis) qui a mené différentes expériences dans ce domaine a prouvé que  la possession d’un animal domestique diminue les risques de crise cardiaque.

 

Zoothérapie, un outil sérieux ?

 

 

Partant de ces multiples constats, François Beiger, l’éthologue et éthnologue crée l’Institut Français de la Zoothérapie en 2003. Un cadre qui permet de proposer une véritable formation professionnelle à ceux qui souhaiteraient exercer ce nouveau métier, à leur animal également, et d’éviter les éventuels charlatans pour le public intéressé. 

 

 

 

 

 

 

Alors en quoi consiste concrètement la zoothérapie ? Cette méthode utilise le lien entre l’animal et l’homme pour aider des personnes souffrant de différents troubles. Cela dit, il convient de rappeler que cette méthode n’a pour vocation à soigner. Elle peut néanmoins prévenir, voire ralentir l’évolution d’une maladie. Si la médiation animale est aussi utilisée auprès d’enfants, dans le cadre psychiatrique ou dans des centres de détention, elle l’est également en EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), notamment pour les résidents atteints de maladie neurodégénérative, telle qu’Alzheimer. La présence de l’animal lors de séances hebdomadaires (le chien ou le chat le plus souvent) permet de les stimuler et de faire travailler leur mémoire à travers l’évocation de souvenirs, parfois lointains, liés aux animaux. En effet, par le calme que leur apporte le touché, ils peuvent ainsi davantage se concentrer grâce à l’apaisement conséquent. Le chien ou le chat permet alors la sortie du mutisme et de reprendre goût à la vie. Le seul vraie point négatif si vous aviez l’envie de tester cette méthode auprès d’un zoothérapeute diplômé, c’est que cette méthode n’est absolument pas remboursée par la sécurité sociale… 

 

 

 

Prendre soin de son animal vous aide à prendre soin de vous

 

 

 

Ca n‘empêche pas l’animal d’être un excellent moyen de garder la forme ! Alors, si, nous aussi, on se mettait à la zoothérapie au quotidien. En plus de combler un possible manque affectif et de retrouver un peu d’amour ( ce qui fait toujours du bien !), prendre soin de son animal nous inciterait par miroir à prendre soin de nous, à nous responsabiliser à travers nos devoirs quotidiens à leurs égards, et à se décentrer de nos problèmes.

 

 

 

A chaque animal ses vertus

le chat permet l’apaisement et d’avoir moins d’insomnies

le chien permet la dépense physique et la perte de poids à travers les balades quotidiennes. Il participerait également à la sociabilité à travers les rencontres que l’on fait au parc ou dans la rue. Un « Oh comme il est mignon le beau toutou ! » permet de créer un contact facilement. De là, à dire que c’est un bon moyen de drague…

Les poissons auraient un véritable effet relaxant et permettrait une très bonne concentration, quand le cheval permettrait de se libérer de ses angoisses ou de sa colère (Oui, je sais, pas simple de loger un étalon dans son salon !)… 

 

Ainsi, la médiation animale au quotidien, c’est un tendre moyen de faire entrer un peu de zénitude dans notre vie. On s’y met ? 

 

 

 

La tendance « bars à chats » : Originaire du Japon, le phénomène a débarqué en France en 2013. Depuis, la plupart des grandes villes du pays en possède un. Une occasion de siroter un délicieux thé, dans une atmosphère des plus zen grâce aux ronrons de beaux matous. Pas question pour autant d’instrumentaliser les félins. Les établissements du type sont soumis aux règles de respect : pas question de les porter, de les nourrir, ou de les déranger dans leur sommeil. La réciprocité est le maître-mot ! Pour ceux qui succomberaient aux bienfaits de la ronronthérapie, sachez que certains « bars à chats » travaillant avec des refuges proposent même des chats à l’adoption, à l’instar du bar « La compagnie des chats » à Avignon ou « Chapristi » à Toulouse. Enfin, si vous êtes allergiques aux poils de chat, vous avez toujours la possibilité d’acheter le CD « Détendez-vous avec Rouky » aux Editions Midinnova. L’occasion de profiter des bienfaits des matous… sans les poils. Vous n’avez plus aucune raison de résister !

Grégory Ardois-Remaud
Grégory Ardois-Remaud

Rédacteur en chef au sein de la rédaction de Garçon Magazine depuis 2016, mais également animateur radio depuis 2014, je vous propose, avec ce blog, de partir à la rencontre d’une actualité diverse et sortant des sentiers battus. Politique, société, culture ou médias, plus aucune info ne pourra désormais vous échapper, pour enfin briller en société.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Mon rêve ? Travailler avec un chat au bureau

 

Journaliste multimédia (presse écrite, radio, télé, web) je vous propose, avec ce blog, de partir à la rencontre d’une actualité riche et diverse. Politique, société, culture ou médias, plus aucune info ne pourra désormais vous échapper, pour enfin briller en société.

SUIVEZ-MOI SUR

Mon livre coup de ❤ du moment